A quoi correspondent les techniques du facilitation ?

Les techniques sont un savoir-faire du facilitateur qui lui permet de rendre plus fluide l’atelier de facilitation. Les techniques sont simples et efficaces, elles permettent d’éviter de tomber dans les pièges classiques provoqués par le groupe.

Quelles techniques de facilitation sont utiles ?

Voici un tableau de techniques qui pourront vous être utiles lors votre prochain atelier:

3 respirations

La technique consiste à prendre 3 respirations profondes avant de commencer un atelier. Cela permet de se recentrer rapidement, d’autant plus que le début d’un atelier est essentiel.

L’I.N.T.R.O

Cette technique est utilisée au démarrage de l’atelier pour poser le cadre avec le groupe:

  • INTÉRÊT: “D’après les réponses du questionnaire, vous avez évoqué le besoin de faire un point sur …”. C’est reposer le contexte de pourquoi l’atelier a lieu
  • NOM: “L’objectif de cet atelier est de …”. C’est d’énoncer clairement l’objectif de l’atelier
  • TIMING: “Le temps que nous allons consacrer est de “. Les gens ont besoin de savoir combien de temps cela va durer
  • RÉPARTITION: “L’agenda sera le suivant …”. Décrire les étapes permettent aux participants de s’engager dans l’atelier
  • OUTPUTS: “Le but est d’obtenir à la fin les résultats suivants:”. Donner la finalité facilitera les décisions du groupe

Les Questions fermées

Les questions fermées sont à utiliser quand nous attendons une décision du groupe

  • Clarification: Est-ce-que c’est clair pour vous ?
  • Validation: Est-ce-que vous êtes tous d’accord ?
  • Lancement: Êtes-vous prêts ? Ca vous tente ? C’est parti ?

Le Regard circulaire

Le regard circulaire permet de jauger l’attention du groupe ainsi que de valider une décision. Le regard circulaire consiste à tourner la tête de gauche à droite (ou l’inverse) pour regarder le non-verbal de chacun des participants. Cette technique est utilisée en permanence par le facilitateur

Le silence

Le silence permet de laisser de la place au collectif. Le vide appelle le plein, il est donc nécessaire de laisser du silence quand nous cherchons à ce que les participants s’engagent dans des actions ou réfléchissent à des idées nouvelles créatives.

La reformulation

La reformulation est une technique essentielle du facilitateur qui permet d’ancrer les décisions du groupe et lui permet d’aller plus loin. La reformulation permet de valider la compréhension et aussi permet de faciliter le consensus de groupe

La triangulation

Quand une discussion entre deux personnes semble bloquée, la triangulation consiste à faire appel à une tierce personne pour reformuler, valider, prendre de la hauteur sur l’échange. C’est aussi l’occasion de faire parler les personnes les plus silencieuses. Nous pouvons aussi trianguler avec le groupe par une question du type : “Qu’en pensez-vous ?”

Les Questions Ouvertes

Les questions ouvertes sont à utiliser quand nous cherchons à faire réfléchir le groupe un peu plus loin:

  • Lancement: Qui veut commencer ?
  • Relance: Quoi d’autre ? Qui d’autre ?
  • Ressenti: Comment vous sentez-vous ?
  • Priorisation: Quelle action est la plus importante selon vous ?
  • Conclusion: Quelle est la suite de l’atelier ?

Le bâton de parole

Le bâton de parole est un objet qui permet d’augmenter le niveau d’écoute des participants en évitant des discussions parallèles. Celui qui parle est celui qui a le bâton

La(es) main(s) / doigt(s) levé(es)

  • Une main levée peut signifier que quelqu’un veut prendre la parole
  • Les deux mains levées peut signifier que je suis prêt, cette technique est souvent utilisée en grand groupe pour permettre à chacun de se recentrer sur la conversation du groupe
  • Les deux mains qui bougent peuvent indiquer qu’une personne est d’accord avec ce qui est dit
  • Le ROTI (Return On Time Invested) utilise les doigts de la main pour évaluer rapidement un atelier de 1 à 5
  • Le pouce en bas indique mon désaccord, en haut mon accord, la main plate, pas d’avis.

Ces codes permettent d’ajouter une information visuelle sans perturber le cours de la conversation

Les sous-groupes

Diviser en sous-groupes permet de redonner de la dynamique quand un collectif n’avance plus ou manque de leadership.

La délégation des rôles

Cette technique permet au facilitateur de déléguer la gestion du temps et la prise de notes à d’autres personnes, afin que ce dernier soit pleinement concentré sur le groupe et sa dynamique.

Il peut être très utile de donner les rôles de facilitateur, gardien du temps et rapporteur dans des travaux en sous-groupe pour rendre plus efficace les échanges et rendre plus autonome les sous-groupes.

Round-Robin

Le round-robin est une technique qui permet de faire circuler la parole avec un temps identique pour chaque personne. Il est très utile quand certaines personnes ont une emprise sur le groupe, nous les faisons parler dans les dernières le plus souvent.

Plusieurs de ces techniques s’utilisent en même temps: les questions fermées et le regard circulaire s’utilisent en même temps pour s’assurer que l’ensemble des participants est en accord avec la décision.

Les techniques peuvent être utilisées dans tout type d’atelier. Elles sont en support du processus/design de l’atelier qui a été conçu. Beaucoup de facilitateurs mettent l’accent sur le processus alors qu’ils devraient mettre l’accent sur la maîtrise des techniques de facilitation qui sont  au moins tout aussi importantes que le processus car elles permettent de maintenir l’attention et la dynamique du groupe, 2 éléments essentiels pour réussir pleinement sa facilitation.

17